LA NOURRITRICE

DISPOSITIF PHOTO/AUDIO, 2012, 15 MN

 

 

 

 

Imaginez.

 

Une femme entre chez vous et vient vous lire des passages de Proust avec sa madeleine, de Colette et son « feu sous la cendre, une petite bouchée de « la seiche » de Maryline Desbiolle.

Quel rapport fabuleux que celui du corps et de l'esprit.

Nourriture-écriture/ lecture-nourriture.

La boucle est bouclée.Ce qui nous nourrit.

La littérature est une nourriture, nous avons besoin de nous raconter des histoires ou, qu'on nous raconte des histoires.

Êtres de logos nous sommes

je veux questionner à travers ces choix de lecture culinaires, gourmandes, notre capacité à raconter

ces menus évènements qui traversent toute existence, le repas, sa préparation, ce moment de partage.

Ces fragments de textes lus sont ce qui nous relie à nos souvenirs, à nos expériences.

 

Rappelez vous.

 

Les repas de famille, les plats préparés avec une grand-mère, l'odeur dans le couloir en entrant à la maison....Comme un arrêt sur mémoire.

Susciter l'émoi de l'auditeur, le surprendre dans ses émotions enfantines.

Il peut dire alors...oui , je me souviens....

Ce replonger par le biais de cette voix dans le plus vif souvenir du bonheur.