A PRIORI /2010

 

Photographier un paysage "à priori"

laisser une trace de ce qui est là, sous nos yeux

témoigner de quelque chose, faire partager, admiration, dégoût, surprise…

 

Pour ma part cet "à priori" du lieu, je l'insère dans le nomadisme de mon imaginaire

l'éclatement des couleurs et des formes, mon approche plastique de ces lieux telle que je la propose a pour volonté mon désir de laisser errer mes images …

 

Ne pas les marquer d'un temps connu et reconnaissable.

Soustraire ces images à un temps daté.

Images d'un autre temps, allez savoir !

 

Une vision condensée, comme une transfiguration éclatée.

Conceptualiser, pratiquer l'abstraction photographique ou poétique.

 

"Permettre d'accéder à l'imagination d'une subjectivité infusée par le lieu" écrit Michel Onfray.

 

C'est une pratique qui s'est mise en place doucement, arpentant les chemins de l'émotion.